search

Recherche

Le commissaire au lobbyisme du Québec veille au respect de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme et au Code de déontologie des lobbyistes.

Refonte du registre des lobbyistes : Les travaux se poursuivent!

Publié le

Depuis le début du confinement, l’équipe du Commissaire poursuit à distance l’ensemble de ses activités et le projet de refonte du registre des lobbyistes n’y fait pas exception!

Le 20 mai dernier, le commissaire a de nouveau réuni son comité utilisateurs de la future plateforme de divulgation des activités de lobbyisme  . Après un bref retour sur le dossier d’affaires ainsi que sur l’échéancier et la portée du projet, le commissaire a informé les membres du comité que son équipe finalise présentement l’analyse préliminaire du projet, qui a permis d’explorer les multiples solutions et stratégies d’affaires permettant de développer la future plateforme. Pour l’accompagner dans cette analyse, le Commissaire a retenu les services de la firme Loran, spécialisée en services-conseils stratégiques en matière de technologies de l’information.

L’analyse préliminaire étant presque complétée, l’équipe du projet a amorcé deux étapes importantes de la phase d’exécution de la future plateforme : la rédaction d’un appel d’offres en vue de la sélection d’un intégrateur technologique et la réalisation de travaux sur l’expérience utilisateur.

L’appel d’offres public visant à retenir les services d’un intégrateur chargé de mettre en place toutes les composantes de la future plateforme devrait être publié sur le Système électronique d’appel d’offres du gouvernement du Québec (SEAO) au cours des prochaines semaines. L’intégrateur retenu amorcera la concrétisation de la future plateforme avec l’équipe du Commissaire au cours de l’automne.

Dans le but de s’assurer que l’expérience utilisateur demeure au cœur de cette conception, le Commissaire a par ailleurs retenu les services de Mme Nathalie Turbide, experte dans ce domaine. En étroite collaboration avec des utilisateurs de l’actuel registre, elle créera un prototype de la future interface. L’ergonomie et la compréhension du prototype seront ensuite testées auprès de plusieurs représentants des clientèles cibles.

Les travaux sur l’expérience utilisateur sont déjà amorcés, entre autres par la tenue de séances de travail avec les membres du comité utilisateurs, représentatifs des besoins spécifiques des diverses clientèles qui utilisent le registre.

Rappelons que l’ensemble des travaux décrits ci-dessus vise à concrétiser la vision du commissaire d’une future plateforme de divulgation des activités de lobbyisme simple, claire, pertinente et efficace  . Cette plateforme contribuera à garantir une meilleure transparence des activités de lobbyisme, optimisant ainsi la mise en œuvre du droit à l’information des citoyens.