search

Recherche

Le commissaire au lobbyisme du Québec veille au respect de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme et au Code de déontologie des lobbyistes.

Plan stratégique 2018 -2022 

Confiance et innovation

Intitulé Confiance et innovation, le plan stratégique 2018-2022 du Commissaire au lobbyisme s’inscrit à la fois dans la continuité et le renouvellement. Il résulte d’une réflexion d’équipe portée autant par des constats et acquis institutionnels que par une vision d’avenir de l’incontournable collaboration entre les acteurs concernés par l’encadrement du lobbyisme. « Il faut développer davantage une communication synergique avec toutes les parties prenantes : citoyens, élus et fonctionnaires et lobbyistes en misant sur les bénéfices que leur apportent la Loi et le Code », fait valoir le commissaire Routhier nommé par l’Assemblée nationale en octobre 2017.

  

Parmi les constats du dernier bilan relatif au plan stratégique précédent, on note malheureusement que le lobbyisme continue d’avoir mauvaise presse, et ce, malgré la légitimité que lui confère la Loi adoptée à l’unanimité en 2002. De plus, en dépit des efforts soutenus de sensibilisation et de formation aux quatre coins de la province depuis plusieurs années, l’institution du Commissaire au lobbyisme demeure méconnue du grand public. Enfin, les dernières tentatives pour moderniser le cadre législatif et réglementaire du lobbyisme n’ont pas donné les résultats attendus, retardant d’autant la capacité du Commissaire, des lobbyistes, des titulaires de charges publiques et des citoyens d’avoir accès à des règles et outils modernes pour atteindre les objectifs de la Loi.

C’est à la lumière de ces constats que les enjeux et les grands objectifs du plan stratégique 2018-2022 ont été déterminés. Les objectifs du Commissaire sont entre autres de poursuivre le développement d’une culture de transparence et d’intensifier sa présence dans l’espace public afin de projeter une vision moderne du lobbyisme qui participe à la démocratie. L’institution continuera de véhiculer un message positif concernant l’exercice et l’encadrement du lobbyisme : « Au-delà de ses stratégies et des objectifs institutionnels que nous souhaitons atteindre, ce plan vise essentiellement à mettre en valeur les bénéfices réels de la transparence des activités de lobbyisme. Cette transparence concrétise le droit du public à l’information et contribue à la préservation de ce que nous avons de plus précieux collectivement : la démocratie », conclut le commissaire Routhier.  

Consultez le Plan stratégique 2018-2022 du Commissaire au lobbyisme du Québec