search

Recherche

Le commissaire au lobbyisme du Québec veille au respect de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme et au Code de déontologie des lobbyistes.

Le lobbyisme ici et ailleurs

Le lobbyisme ici et ailleurs

Plusieurs nouvelles tirées de l’actualité internationale ont retenu notre attention dernièrement :

En France, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a récemment publié un bilan du répertoire des représentants d’intérêts   depuis sa création en 2016, ainsi que des propositions pour améliorer et sécuriser celui-ci. La HATVP se penche également sur des aménagements nécessaires au niveau local, alors que les activités de lobbyisme exercées auprès des élus locaux   devront être déclarées au répertoire à compter de juillet 2022.

L’encadrement de l’influence étrangère et du lobbyisme au sein de l’Union européenne est mis de l’avant dans la plus récente infolettre de la HATVP  , qui relaie un bulletin d’information sur le sujet, diffusé par le service de recherche du Parlement européen (en anglais seulement). L’encadrement de l’influence étrangère en vigueur au Canada y est d’ailleurs cité en exemple.  

Au Royaume-Uni, le premier ministre Boris Johnson souhaite interdire aux députés d’exercer des activités de lobbyisme en cours de mandat. Cette annonce survient dans la foulée du scandale ayant éclaboussé plusieurs élus britanniques dont les seconds emplois et la pratique du lobbyisme ont été mis au jour. À lire dans un article du quotidien LaPresse  .

Enfin, le Luxembourg se dotera prochainement d’un registre de transparence, dans lequel devront s’inscrire les personnes qui font des représentations d’intérêts auprès des membres de la Chambre des députés. Cette annonce survient à la suite de l’adoption, le 9 décembre dernier, d’une loi en cours d’élaboration depuis 2019. Plus de détails sur le site de Radio Télévision Luxembourg (RTL)  .