search

Recherche

Le commissaire au lobbyisme du Québec veille au respect de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme et au Code de déontologie des lobbyistes.

Sensibilisation et surveillance auprès des entreprises et organisations en cybersécurité

Sensibilisation et surveillance auprès des entreprises et organisations en cybersécurité

Au cours des prochains mois, le Commissaire au lobbyisme mènera des activités spécifiques de sensibilisation et de surveillance auprès des entreprises et organisations œuvrant dans le secteur de la cybersécurité. 

Le Commissaire détermine chaque année un groupe cible qui nécessite une sensibilisation accrue aux obligations de la Loi de la part de son équipeLes groupes cibles sont constitués de personnes morales ou physiques exerçant leurs activités dans un même secteur. Ils sont déterminés en fonction des probabilités que des activités de lobbyisme soient exercées au regard de l’application de la Loi et du Code de déontologie des lobbyistes. Ces activités de sensibilisation et de surveillance visent, entre autres, à faire connaitre les principales obligations qui incombent aux lobbyistes et à amener ceux qui ne sont pas inscrits au registre des lobbyistes à respecter la Loi en procédant à leur inscription. 

Contexte et exemples d’activités de lobbyisme pour le secteur de la cybersécurité 

Le Commissaire a choisi d’intervenir auprès des entités du domaine de la cybersécurité dans un contexte où le télétravail est omniprésent et  la sécurité informatique revêt une importance capitale. Autant les entreprises en cybersécurité sont sollicitées par de nouveaux clients, autant elles sollicitent elles aussi les institutions publiques pour offrir des solutions visant à prévenir plutôt que guérir les bris de sécurité. 

Pour la réalisation d’activités relatives à la cybersécurité, des représentants d’entreprises et d’organisations effectuent des démarches auprès de représentants d’institutions gouvernementales, parlementaires et municipales.

Ces démarches réalisées en vue d’influencer une prise de décisions peuvent être considérées comme des activités de lobbyisme pouvant nécessiter une inscription au registre des lobbyistes.

Voici quelques exemples d’activités de lobbyisme dans le secteur de la cybersécurité :  

  • Influencer les orientations du projet de loi no64; Loi modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels 

  • Tenter d’obtenir des contrats autrement que dans le cadre d’un appel d’offres public concernant :
    1. des services de gestion et d’installation de matériel et de logiciels en cybersécurité; 
    2. des partenariats d’accompagnement ou de soutien technique en pareille matière; 
    3. la vente de matériel en cybersécurité. 
  • Demander au gouvernement de créer un crédit d’impôt pour: 
    1. le développement des affaires électroniques; 
    2. la recherche et le développement; 
    3. la mise en place des mesures et des programmes de protection des données personnelles et de cybersécurité.  

Vous travaillez dans le secteur de la cybersécurité et vous avez des questions? N’hésitez pas à communiquer avec nous!  

Enfin, mentionnons notre participation à la première édition du Colloque Cybersécurité et protection des données personnelles   lequel se tiendra dans un format entièrement virtuel le 8 octobre prochain. Les participants pourront ainsi en apprendre davantage sur les activités de lobbyisme exercées dans ce secteur d’activité et sur les règles qui en encadrent la pratique en prenant connaissance de notre vidéo corporative et en participant à des rencontres virtuelles avec un représentant du Commissaire au lobbyisme.

Venez-nous voir ! Nous répondrons à vos questions !

Inscrivez-vous ici.