search

Recherche

Le commissaire au lobbyisme du Québec veille au respect de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme et au Code de déontologie des lobbyistes.

Décembre 2020

Bandeau infolettre

2020 : Année intense de collaboration « sur tous les fronts » 

Bonjour,

C’est un euphémisme : à plusieurs égards, l’année 2020 a été aussi bouleversante qu’inédite pour chacun et chacune d’entre nous. Le contexte de gestion de la crise sanitaire a plus que jamais commandé notre capacité d’adaptation, tant sur le plan individuel que collectif. Comme la grande majorité des institutions publiques, notre équipe a dû s’adapter au télétravail afin de poursuivre sa mission démocratique. Dans ces circonstances hors du commun, je suis d’autant plus fier des actions que nous avons déployées pour consolider notre proximité avec nos partenaires dans l’application de la Loi et la réalisation de la nouvelle plateforme qui remplacera l’actuel registre des lobbyistes au terme de l’année 2021.

Comme plusieurs, le contexte nous a amenés à nous recentrer sur l’essentiel : Vous!

Que vous soyez lobbyiste, titulaire d’une charge publique ou citoyen, notre première préoccupation demeure toujours la même : 

être à votre écoute et répondre concrètement à vos attentes pour faire comprendre et respecter la Loi.  

L’expérience utilisateurs au cœur de la future plateforme de divulgation des activités de lobbyisme

La modernisation du registre des lobbyistes est sans contredit l’un des plus grands projets de notre institution, depuis sa création en 2002. Depuis près de dix-huit mois, nous travaillons à la réalisation d’une nouvelle plateforme de divulgation des activités de lobbyisme. Tous les travaux que nous avons menés pour concrétiser cette nouvelle plateforme ont été axés sur un objectif bien clair : améliorer l’expérience utilisateur.  

Vous nous l’avez souvent exprimé et nous étions parfaitement d’accord : depuis longtemps, l’actuel registre des lobbyistes ne répond plus à vos besoins. Tant pour l’inscription que la consultation, le registre accuse notamment une désuétude technologique qui nuit aux objectifs de transparence de la Loi. Rappelons que c’est avec enthousiasme que mon équipe et moi avions accueilli la sanction du projet de loi no 6   en juin 2019, ayant notamment pour effet de nous confier l’administration du registre ainsi que la mission de le repenser dans la perspective d’un usage convivial, simple et efficace.  

C’est spécifiquement pour atteindre cet objectif que nous nous sommes dotés d’un comité utilisateurs   ayant pour mission d’accompagner le Commissaire tout au long de la réalisation de son projet de future plateforme. Vous avez été plus d’une soixantaine à manifester votre intérêt à en faire partie lors de la période de mise en candidatures, et cela se reflète dans la qualité des échanges et de l’engagement des membres retenus. Ce groupe, formé de lobbyistes, titulaires de charges publiques, journalistes et citoyens, s’avère d’un apport incommensurable pour guider nos réflexions et nos travaux et nous assurer de maintenir le cap sur le point de vue de l’utilisateur. Notre comité a d’ailleurs récemment effectué des tests sur notre maquette pour en valider la convivialité et les processus. La nouvelle plateforme vise à favoriser le plus possible l’autonomie de l’utilisateur, notamment par un design intuitif ainsi qu’une configuration et des fonctionnalités qui permettront de simplifier le processus d’inscription des activités de lobbyisme et d’accroître la capacité de recherche d’informations pertinentes, selon les intérêts de chaque utilisateur.  

Mentionnons aussi que, même si le Commissaire relève de l’Assemblée nationale, nous avons tenu à ce que le développement de la future plateforme s’arrime pleinement à la Stratégie de transformation numérique gouvernementale 2019-2023  . Parmi nos considérations, je souligne le fait que nous cherchons à répondre aux attentes des citoyens en proposant notamment une plateforme numérique plus conviviale, rapide, accessible et permettant la fluidité de l’information.  

Plus d’autonomie à notre Comité consultatif sur les règles d’encadrement du lobbyisme 

Créé en 2015 en collaboration avec le conservateur du registre des lobbyistes, ce comité vise à faire évoluer les règles d’encadrement du lobbyisme et du registre ainsi qu’à prendre le pouls des besoins des diverses parties prenantes qui le composent. La représentativité de chacun de ses membres en fait sans contredit sa force. Des lobbyistes, des titulaires de charges publiques, des experts en matière de lobbyisme ainsi que des représentants du conservateur du registre et du Commissaire apportent tour à tour leur vision et leur expertise à notre institution.  

Nous souhaitions amener cette collaboration encore plus loin! C’est pourquoi un sous-comité s’affaire présentement à revoir la mission, les objectifs et le mode de fonctionnement du Comité consultatif. Notre objectif vise à ce que ses membres soient encore plus représentatifs de nos parties prenantes et puissent jouir d’une plus grande latitude dans leur implication, par exemple, en proposant d’aborder certains enjeux en lien avec le lobbyisme et son encadrement. Au terme de cet exercice, je souhaite que le précieux rôle-conseil de chaque membre puisse être plus étroitement associé aux travaux et orientations de notre institution.  

Envol de nos formations à distance sur la Loi 

Chaque année, notre mission de sensibilisation à l’égard de l’encadrement du lobbyisme nous permet de prendre la route et d’aller à votre rencontre, que ce soit lors de formations ou encore de congrès ou colloques. Il va sans dire que nos plans en la matière ont été passablement compromis cette année… Là où certains ont vu des contraintes, notre équipe a plutôt décelé une occasion de revoir ses pratiques afin qu’elles correspondent plus finement à vos besoins.  

D’une certaine manière, la limitation des rassemblements et le télétravail engendrés par la pandémie ont permis d’augmenter le potentiel de notre offre de formation à distance sur la Loi. Certes, notre institution avait déjà amorcé ce virage en ligne, mais le contexte a constitué l’occasion de mettre à profit tous nos outils pour bonifier ces formations. Au cours de la dernière année, ce sont plus de 500 personnes qui ont répondu à nos initiatives virtuelles, en participant à l’une de nos 21 séances de formation en ligne. Cet enthousiasme manifeste nous indique sans hésitation que nous sommes sur la bonne voie.  

Exprimez-nous vos besoins pour comprendre et respecter la Loi! 

Nous souhaitons toujours améliorer notre soutien dans l’interprétation et l’application de la Loi. Votre apport est précieux pour nous aiguiller sur vos besoins précis. À cet égard, je vous invite chaleureusement à nous communiquer vos idées, suggestions ou commentaires  .  

Enfin, en mon nom et au nom de toute l’équipe du Commissaire au lobbyisme du Québec, je vous souhaite à un excellent temps des Fêtes, le meilleur possible dans les circonstances, en santé et en toute sécurité. 

Joyeuses Fêtes!

Le commissaire au lobbyisme
Jean-François Routhier