search

Recherche

Le commissaire au lobbyisme du Québec veille au respect de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme et au Code de déontologie des lobbyistes.

Types de lobbyistes

Le lobbyiste-conseil est la personne qui exerce des activités de lobbyisme pour le compte d’autrui moyennant contrepartie. La notion de contrepartie vise ce qui, par entente, est donné en échange des activités de lobbyisme effectuées par le lobbyiste‐conseil. La contrepartie peut notamment être de l'argent, un bien, un service ou une promesse d’argent, de bien ou de service.

Un avocat est payé par son client pour intervenir auprès du ministre du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques afin d'obtenir des modifications à la Loi sur les pesticides.

Le lobbyiste d’entreprise est la personne qui, au sein d’une entreprise à but lucratif, exerce pour une partie importante des activités de lobbyisme pour le compte de cette entreprise.

Une employée d’une firme en informatique fait des représentations auprès de divers ministères et organismes publics  afin d’obtenir des contrats autrement que dans le cadre d’un appel d’offres public.

Le lobbyiste d’organisation est la personne dont l’emploi ou la fonction consiste, pour une partie importante, à exercer des activités de lobbyisme pour le compte d’une organisation à but non lucratif (OBNL) constituée à des fins...

Patronales : Regroupe des employeurs d’un même secteur d’activité, d’une même aire géographique ou ayant un trait commun. Par exemple, l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE).

Syndicales : Regroupe des salariés d’un même secteur d’activité ou ayant un trait commun.  Par exemple, la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

Professionnelles : Il s’agit d’un ordre professionnel constitué en vertu du Code des professions ou encore du Conseil interprofessionnel du Québec. Par exemple, l’Ordre des dentistes du Québec.

OU

Formée de membres dont la majorité sont des entreprises à but lucratif ou des représentants de telles entreprises.

Par exemple, l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) et l’Association des libraires du Québec (ALQ).

Autre exemple d'OBNL assujettie à la Loi

Le président d’une association regroupant des entreprises spécialisées dans la production d’énergie renouvelable fait des démarches en vue de faire adopter un ou plusieurs décrets par le Conseil des ministres demandant à Hydro-Québec de procéder à l'achat de nouveaux blocs d'électricité issus des filières d'énergie renouvelable et provenant des producteurs indépendants. 

Les lobbyistes peuvent être aussi bien des professionnels (architectes, urbanistes, notaires, ingénieurs, etc.) que des promoteurs immobiliers ou encore des représentants d’entreprises.