search

Recherche

Le commissaire au lobbyisme du Québec veille au respect de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme et au Code de déontologie des lobbyistes.

Leur rôle

Le citoyen et les médias doivent se prévaloir de leur droit d'être informés des communications d'influence 

Le citoyen vit dans une société démocratique où plusieurs droits fondamentaux lui sont garantis : droit de vote, droit de présenter des pétitions, droit d'association, droit à la liberté d'expression, droit à l'égalité pour ne citer que ceux-là. Il peut exercer efficacement ses droits seulement s'il a accès à des informations qui lui permettent de comprendre tous les enjeux des décisions ou des débats publics. L'information est essentielle à l'exercice des droits démocratiques. À cet égard, les représentants des  médias sont également des citoyens qui jouent un rôle de vigie concernant l'information d'intérêt public.  

Depuis 2002, la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme apporte une nouvelle dimension au droit à l'information en permettant au citoyen de savoir qui tente d’influencer les élus et les fonctionnaires. Ainsi, le citoyen peut faire valoir son point de vue ou participer au débat public avant que les décisions soient prises. 

Tout en étant légitime, le lobbyisme doit s'exercer dans la transparence, c'est-à-dire permettre aux citoyens de savoir qui cherche à influencer les décideurs publics. 

La Loi prévoit que ceux qui cherchent à influencer les décisions des élus et des fonctionnaires doivent s'inscrire au registre des lobbyistes, en s'assurant de décrire leurs mandats et d'identifier leurs clients. Pour leur part, le citoyen et les médias doivent se prévaloir de leur droit de savoir qui tente d’exercer une influence auprès des institutions publiques en demeurant alerte à ce qui se passe dans les institutions publiques et en consultant le registre des lobbyistes  . 

Consulter le registre comporte notamment les avantages suivants : 

  • le citoyen peut savoir qui cherche à influencer les élus et les fonctionnaires;
  • il peut poser des questions aux élus et aux fonctionnaires concernant les interventions que les lobbyistes font auprès d’eux;
  • au moment opportun, il peut exprimer son point de vue sur des décisions publiques.