search

Recherche

Le commissaire au lobbyisme du Québec veille au respect de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme et au Code de déontologie des lobbyistes.

capsule
lobbyisme

« Pourquoi on n’interdit pas le lobbyisme en démocratie? »

Communiquer pour influencer les décideurs publics ne date pas d’hier. On peut penser que le lobbyisme existe depuis le jour où une personne a détenu le pouvoir de décider d’une question publique. En démocratie, le lobbyisme repose sur le droit de tout individu de faire valoir son point de vue auprès d’un élu. Plusieurs pays, provinces et municipalités encadrent sa pratique pour qu’il s’exerce dans la transparence  

Au Québec, le lobbyisme est légal si les lobbyistes font preuve de transparence en s’inscrivant au registre des lobbyistes, comme le prescrit la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme. Les citoyens peuvent consulter ce registre pour connaître les décisions que les lobbyistes tentent d’influencer auprès des élus et du personnel des institutions publiques. 

Quand ils respectent la Loi, les lobbyistes contribuent à fournir des informations et une expertise utiles à la prise de décision des élus et du personnel des institutions publiques.