search

Recherche

Le commissaire au lobbyisme du Québec veille au respect de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme et au Code de déontologie des lobbyistes.

capsule
lobbyisme

« Le lobbyisme, qu’est-ce que ça mange en hiver? »

2018/11/18 Lecture de 1 minute

Pour être légal, le lobbyisme doit se nourrir de transparence. Le lobbyisme, c’est communiquer avec des élus et le personnel des institutions publiques dans le but d’influencer des décisions au profit d’un client, d’une entreprise ou d’un organisme à but non lucratif visé. Au Québec, les lobbyistes doivent respecter la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme adoptée en 2002.

 

Menu du lobbyiste  

  • Transparence : Divulgation au registre des lobbyistes notamment de :
    son identité et de celle de son client, entreprise ou organisme à but non lucratif visé
    des décisions qu’il tente d’influencer auprès des élus et du personnel des institutions publiques ainsi que la période de temps correspondante
  • Déontologie : conformité aux normes de conduite du Code de déontologie des lobbyistes
  • Éthique : respect de valeurs telles que l’honnêteté, l’intégrité et le professionnalisme.
     

L'équation du lobbyisme