Ordre des ingénieurs du Québec
Le Commissaire était présent au congrès

Les 13 et 14 mai derniers, le Commissaire au lobbyisme du Québec a participé au colloque de l’Ordre des ingénieurs du Québec. À cette occasion, le commissaire au lobbyisme, Me François Casgrain, a prononcé une conférence et des membres de son personnel ont tenu un kiosque tout au long de l’événement. Près de 140 personnes ont ainsi été informées des règles d’encadrement du lobbyisme.

Plusieurs exemples concrets ont été donnés afin de permettre aux ingénieurs de reconnaître les cas où une inscription au registre des lobbyistes est requise. Parmi ces exemples, mentionnons les démarches faites pour influencer le mode de réalisation d’un projet, le contenu d’un appel d’offres, la grille de sélection des projets, les qualifications spécifiques requises ou encore le type d’approche, de technologie ou de procédé à privilégier dans le cadre d’un projet en devenir.

Également, les communications faites en vue d’influencer la programmation de travaux à venir, d’amener une institution publique à négocier un contrat de gré à gré ou à l’inciter à lui accorder un tel contrat sont aussi des situations où une inscription au registre est requise. C’est également le cas lorsque les démarches sont faites pour obtenir une autorisation ou l’adoption d’une résolution afin de faciliter la réalisation d’un projet.

Enfin, lorsqu’ils agissent pour le compte de clients, les ingénieurs sont aussi susceptibles de faire des communications d’influence à titre de lobbyistes-conseils.