PROGRAMME D'AUDITS DES FIRMES DE GÉNIE-CONSEIL DE L'OIQ
LE COMMISSAIRE AU LOBBYISME DU QUÉBEC PARMI LES OBSERVATEURS

Dans le but de protéger le public, l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) s’est donné pour mandat d’encadrer les entreprises qui offrent des services d’ingénierie en créant le Programme d’audits des firmes de génie-conseil. Ce programme prévoit la formation d’un comité constitué d’observateurs de deux ministères et de quatre organismes publics qui participent à l’établissement du cadre normatif qui servira de base aux audits. Les institutions membres de ce comité sont l’Autorité des marchés financiers, le Commissaire au lobbyisme du Québec, le ministère des Transports du Québec, l’Office des professions du Québec, le Secrétariat du Conseil du trésor et l’Unité permanente anti-corruption. À titre d’observateurs, les représentants de ces ministères et organismes fournissant des conseils à l’Ordre et au Bureau de normalisation du Québec.

Les bénéficiaires du programme, les firmes de génie-conseil qui accepteront de participer sur une base volontaire à cette démarche d’audits, en assumeront les coûts. Les firmes sont représentées par la présidente-directrice générale de l’Association des ingénieurs-conseils du Québec, ainsi que des cadres de trois firmes de génie-conseil. Rappelons que l’Ordre a annoncé en octobre 2013 la signature d’une entente de collaboration avec le Bureau de normalisation du Québec pour l’élaboration d’un cahier des charges privées touchant notamment l’éthique, la pratique professionnelle, l’octroi et la gestion des contrats ainsi que le développement des affaires. Ce cahier des charges privées servira de base aux audits qui seront réalisés par l’Ordre. Les firmes de génie-conseil qui respecteront les critères établis dans le cahier des charges privées recevront une certification de l’Ordre.