Le 5 juillet dernier, le commissaire au lobbyisme, M. André C. Côté, a rendu publique une première condamnation pour des infractions à la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme, commises en milieu municipal.

M. Jacques Roberge s’est rendu coupable de deux infractions à la Loi. La première, pour ne pas s’être inscrit au registre des lobbyistes alors qu’il exerçait des activités de lobbyisme auprès de la Ville de Québec et, la seconde, pour ne pas avoir communiqué tous les renseignements requis par le Commissaire au moment de son enquête.

M. Roberge, promoteur immobilier et responsable du développement pour les Investissements René Saint-Pierre ltée, devra acquitter des amendes et des frais de 1 890 $ pour l’ensemble des infractions reprochées.

Pour plus d’informations, consulter le communiqué (21,66 Ko).