Au terme de cinq années d’application de la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme, il est prévu que le ministre de la Justice fasse rapport au gouvernement sur la mise en œuvre de la Loi et du Code de déontologie des lobbyistes adopté en vertu de cette loi. Ce rapport sera ensuite déposé à l'Assemblée nationale et étudié par une commission parlementaire.

Parallèlement, le commissaire au lobbyisme, de sa propre initiative, a décidé de mener ses travaux afin d'enrichir le débat sur les règles d'encadrement des activités de lobbyisme au Québec. Ainsi, le commissaire entend, au cours des prochains mois, produire un rapport qui traduira le fruit de ses réflexions au terme de ces cinq années consacrées à l’application de la Loi.

À ce sujet, le commissaire au lobbyisme a entrepris diverses actions au cours de l’exercice 2006-2007. Ainsi, il a ciblé certaines modifications techniques qui pourraient être apportées à la Loi. Des fiches explicatives sur les propositions de ces changements ont été transmises, en décembre 2006, au président de la Commission des finances publiques.

Enfin, des mandats de recherche ont aussi été confiés à divers experts afin que puissent être approfondis certains aspects du lobbyisme. Les résultats de ces études permettront notamment de dresser un portrait des activités de lobbyisme au Québec et de mieux connaître la perception qu’ont les lobbyistes et les titulaires de charges publiques relativement à la Loi. À cet égard, une attention particulière sera portée à la mise en œuvre de la Loi dans le secteur municipal. En outre, les travaux des experts porteront sur le rôle des titulaires de charges publiques dans les activités de lobbyisme, à la lumière des expériences nord-américaine et européenne.