À la veille du cinquième anniversaire de l’entrée en vigueur de la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme, le Laboratoire d’étude des politiques publiques et de la mondialisation (LEPPM), en collaboration avec le Commissaire au lobbyisme du Québec, a organisé deux tables rondes sur « Le lobbyisme à l’ère de la mondialisation ». 

Le lobbyisme est devenu un objet important de discussion au sein de plusieurs gouvernements et même des institutions internationales. Comment peut-on parler de transparence alors que la notion de lobbyisme évoque inévitablement des préjugés et des clichés qui ne sont guère flatteurs? Comment les États modernes composent-ils avec le phénomène du lobbyisme au moment où la mondialisation déploie ses effets? Voilà quelques-unes des questions auxquelles ont tenté de répondre les intervenants des tables rondes.

Animées par M. Paul-André Comeau, ces tables rondes ont réuni, le 12 avril à Montréal et le 19 avril à Québec, des intervenants issus du monde des affaires, du milieu universitaire et des médias dont Mme Martine Hébert (présidente de Martine Hébert Communications et Affaires publiques), MM. Carl Grenier (directeur général du Conseil du libre-échange pour le bois d’œuvre), Gérard Divay (professeur à l’ENAP), Bernard Descôteaux (directeur du journal Le Devoir), Raymond Hudon (professeur à l’Université Laval), Pierre-Paul Noreau (éditorialiste au journal Le Soleil) et Christian Dufour (chercheur à l’ENAP).

Près de150 personnes y ont participé soit en personne, soit via le Web.

Il est possible de visionner l’intégralité des présentations en format vidéo ou de consulter le résumé des présentations en format textuel.

Table ronde du 12 avril (Montréal)

Table ronde du 19 avril (Québec)(Prenez note que la qualité sonore de l’événement du 19 avril à Québec est quelque peu altérée pour les 25 premières minutes).

Sommaire des présentations et des interventions