Le Commissaire au lobbyisme a lancé, à l’hiver 2007, un concours de rédaction sur le thème de l’encadrement du lobbyisme et la vie démocratique à l’intention de tous les étudiants de premier cycle en sciences humaines inscrits dans une université québécoise.

C’est M. Maxym Boucher, un étudiant en science politique à l’Université Laval, qui est l’heureux gagnant de la première édition du concours de rédaction lancé par le Commissaire au lobbyisme du Québec. M. Boucher a mérité un stage rémunéré de trois mois au sein de l’organisme.

Par ailleurs, une mention spéciale du jury a été accordée à M. Jean-Benoît Fournier, pour la qualité de la langue de son essai. Six essais ont été soumis par des étudiants provenant de l’Université Laval, de l’Université du Québec à Montréal et de l’Université de Montréal.

Le concours de rédaction s’adressait à tous les étudiants du premier cycle en sciences humaines inscrits dans un établissement universitaire du Québec. Il avait pour thème : « En tenant compte de l’expérience québécoise, en quoi l’encadrement de la pratique du lobbyisme contribue-t-il à l’amélioration de la vie démocratique? ». L’objectif poursuivi par la tenue du concours est de contribuer au développement de la connaissance dans un domaine où les enjeux sont importants pour la vie démocratique.

Le jury était composé de Mmes Émilie Giguère et Madeleine Poulin et de MM. Paul-André Comeau, Vincent Lemieux et Philippe Sauvageau. Le commissaire, M. André C. Côté, a annoncé que le concours sera tenu de nouveau l’an prochain. 

On peut lire le texte de M. Boucher en se rendant sur le site Web du Commissaire au lobbyisme.