Le commissaire au lobbyisme a reçu une invitation de participer, le 25 novembre 2010, à un colloque organisé par l’organisme Transparence International France. Ne pouvant se rendre à Paris pour cette occasion, le commissaire au lobbyisme a néanmoins préparé à l’intention des participants un texte intitulé « L’encadrement du lobbyisme au Québec, un régime de transparence et d’éthique » qui portait notamment sur la nécessaire participation des titulaires de charges publiques à la mise en œuvre de règles encadrant le lobbyisme.

« En vue de changer la dynamique au sein des organisations, tout doit être mis en œuvre pour amener les différents acteurs à une meilleure adhésion aux règles d’encadrement du lobbyisme et à un plus grand respect de celles-ci. L’adhésion et le respect des règles applicables sont les véritables enjeux pour éviter que des décideurs publics ne se retrouvent dans une situation où l’on remet en question, sur la place publique, l’intégrité du processus décisionnel ou encore les décisions elles-mêmes. Toutes les parties impliquées dans les communications d’influence doivent prendre fait et cause pour la transparence et le sain exercice des activités de lobbyisme. Sans des lobbyistes dûment inscrits au registre des lobbyistes et qui adoptent de saines pratiques de lobbyisme, sans des titulaires de charges publiques conscients des enjeux et qui s’assurent du respect des règles, et sans la vigilance des citoyens, aucune action ne pourra atteindre pleinement et entièrement les objectifs poursuivis. »
Extrait du texte du commissaire au lobbyisme