Le Commissaire au lobbyisme du Québec a travaillé au cours des 2 dernières années avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) afin d’identifier les principales activités susceptibles de faire l’objet de communications d’influence à la Société.

Dès le début des travaux, la direction de la SAAQ a fait le nécessaire pour contribuer activement à la mesure du phénomène du lobbyisme dans son environnement et ce, dans une optique éthique. Ainsi, elle a mis à contribution l’expérience des intervenants sur le terrain et en a assuré la coordination tout au long des travaux. Les administrateurs et dirigeants de la Société misent sur une approche visant à encourager la transparence et le respect de l’éthique auprès des personnes qui communiquent avec eux dans le cadre d’activités de lobbyisme.

La Société s’est dotée d’un plan d’action, ciblé selon les secteurs identifiés lors des travaux de la carte du lobbyisme, qui vise dans un premier temps la formation du personnel.

À terme, la SAAQ se sera donné un véritable plan de gestion des communications d’influence dans son milieu.

Le commissaire au lobbyisme salue les initiatives et le leadership exercé par la direction de la Société dans ce dossier. Ces démarches s’inscrivent parfaitement dans ce que promeut le commissaire, soit une plus grande sensibilisation à l’apport déterminant des titulaires de charges publiques dans l’atteinte des objectifs de la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme. Ces objectifs sont la transparence et la saine pratique des activités de lobbyisme pour maintenir et renforcer la confiance des citoyens dans leurs institutions publiques.

À ce jour, plusieurs institutions ont manifesté un intérêt pour une telle démarche. Le fait que les travaux réalisés leur permettent de mieux connaître les zones où s’exerce le lobbyisme facilite un éventuel engagement de leur part envers la Loi et le Code de déontologie des lobbyistes.