Depuis le 19 avril 2010, le Commissaire au lobbyisme du Québec s’est doté d'un nouveau plan stratégique qui servira de guide pour l’ensemble de ses réalisations au cours des 3 prochaines années. Ce deuxième plan stratégique de l’institution a été élaboré sur le thème de La nécessaire transparence dans la pratique du lobbyisme, une voie qui s’impose pour une confiance plus grande dans nos institutions.

Les nouvelles orientations poursuivies par l’équipe de l'institution visent à renforcer l’adhésion à la Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme et à son respect, de même qu’à intensifier la collaboration et la communication au sein de cette équipe.

Le Plan stratégique 2010-2013 traduit l’ampleur des défis que le Commissaire au lobbyisme doit relever après 8 années d’existence. Le commissaire au lobbyisme, Me François Casgrain, considère que le bilan de ce qui a été réalisé jusqu'à présent est encourageant. Dans son message, il rappelle cependant l’importance de continuer d'aller de l’avant :

« Il reste encore beaucoup à faire pour que la transparence et de saines pratiques en matière de lobbyisme deviennent une préoccupation constante chez tous les acteurs des institutions parlementaires, gouvernementales et municipales. Sans une implication soutenue des décideurs publics, la Loi ne pourra jamais atteindre sa pleine efficacité. Cela implique un changement radical dans les façons de gérer les communications d’influence et d’interagir avec les pouvoirs publics. Également, cela constitue un élément de réponse aux attentes pressantes des citoyens pour qui les préoccupations éthiques n’ont jamais été aussi présentes. »
 
Le Plan stratégique 2010-2013 présente 4 grandes orientations :
 
Orientation 1 – Amener les acteurs à intégrer la préoccupation de transparence et d’éthique dans les communications d’influence
Orientation 2 – Maximiser la surveillance et le contrôle des activités de lobbyisme
Orientation 3 – 
Contribuer à mieux faire comprendre les règles et à les faire évoluer
Orientation 4 – Valoriser l’engagement, la qualité et le savoir-faire du personnel

Les orientations et les 17 nouveaux objectifs concourent  à la réalisation de la mission du Commissaire au lobbyisme qui est de promouvoir la transparence et la saine pratique du lobbyisme, et de faire respecter la Loi et le Code de déontologie des lobbyistes.