Le Commissaire au lobbyisme lançait au mois de novembre dernier son troisième concours de rédaction. Pour l’occasion, il mettait en ligne une nouvelle section de son site Internet aux couleurs du matériel promotionnel distribué dans toutes les universités québécoises. Cette section du site Internet permet aux étudiantes et étudiants d’inscrire leur candidature en déposant leur texte directement dans le formulaire prévu à cette fin. Le prix est un stage rémunéré de trois mois, d’une valeur de plus de 6 000 $, au Commissaire au lobbyisme, à Québec.

Cette année, les participantes et participants doivent répondre à la question suivante : Lobbyisme : les décideurs publics, observateurs ou partie prenante? La Loi sur la transparence et l’éthique en matière de lobbyisme comporte des obligations pour les lobbyistes qui font des communications d’influence auprès des titulaires de charges publiques des domaines parlementaire, gouvernemental et municipal. Est-ce à dire que ces derniers n’ont aucun rôle à jouer dans l’application de la Loi?

Dans un récent article paru dans des journaux universitaires, M. André C. Côté, disait : « Nous sommes fiers d’avoir trouvé une formule qui incite chaque année des étudiantes et étudiants à rédiger des textes sur un sujet d’intérêt public. »

Autre nouveauté, le site Web du concours de rédaction permet aussi d'avoir accès à de courtes vidéos des gagnants des années précédentes, soit MM. Maxym Boucher (lauréat 2007) et Pierre Lessard-Blais (lauréat 2008), étudiants respectivement en science politique à l’Université Laval et en communication, politique et société à l’Université du Québec à Montréal. Chacun explique en quoi il a profité de son expérience de stage au Commissaire au lobbyisme du Québec. Les textes des lauréats sont également disponibles.

Pour plus de détails, consultez le site Web du Commissaire au lobbyisme du Québec. Les concurrents ont jusqu’au 10 mars 2009 pour soumettre leur texte.