Selon vous, quel comportement devrait adopter un lobbyiste dans la situation qui est présentée pour agir conformément au Code de déontologie des lobbyistes?

Un lobbyiste-conseil, spécialiste de questions en santé publique, fait régulièrement des représentations auprès du ministère de la Santé et d'organismes qui en relèvent.

Ses clients sont des organismes qui ont à cur la santé des Québécois ou des entreprises qui ont des intérêts dans la promotion de l'exercice physique et d'une saine alimentation. Au cours de la semaine dernière, ce lobbyiste a été approché par un fabricant de cigarettes qui désire lui confier un lucratif mandat.

1.
Le lobbyiste accepte le mandat sans précaution particulière. Il conçoit que le fait de représenter les intérêts d'un cigarettier, un client parmi d'autres, ne constitue pas une infraction au Code de déontologie des lobbyistes.
2.
Le lobbyiste accepte le mandat et utilise, pour le mener à terme, des renseignements confidentiels dont il a pris connaissance au cours de ses activités de lobbyisme avec d'autres clients.
3.
Avant d'accepter le mandat, le lobbyiste demande le consentement des personnes dont les intérêts sont en cause et en avise les titulaires de charges publiques auprès desquels il exerce ses activités de lobbyisme.
4.
En acceptant le mandat du fabricant de cigarettes, le lobbyiste est conscient qu'il devra cacher, aux titulaires de charges publiques du ministère de la Santé, des informations qu'il détient concernant la nocivité du produit.
5.
Le lobbyiste accepte le mandat et fait des pressions qui, en raison de leur importance et de leur gravité, sont de nature à compromettre sérieusement la prise de décision éclairée par les titulaires de charges publiques.