Selon vous, le lobbyiste est-il fautif au regard de la Loi dans la situation suivante?

Jacques, un lobbyiste-conseil, convient toujours avec son client de la contrepartie à recevoir en échange de ses services conseils et de son accompagnement.

Lors de l'octroi d'un mandat visant l'obtention d'une subvention, il s'entend avec son client pour fixer la contrepartie à recevoir à 10 % du montant qu'il réussira à obtenir.

Oui
Non