Tout en s'appuyant sur les deux principes présentés, la Loi poursuit deux objectifs.

Premier objectif : la transparence des activités de lobbyisme

La Loi assure la transparence des activités de lobbyisme par la mise en place d'un registre public des lobbyistes. Les lobbyistes doivent notamment y inscrire, par une autodéclaration, leur nom, celui de leur client, l'objet de leurs activités de lobbyisme ainsi que l'institution publique auprès de laquelle ils interviennent.

Deuxième objectif : le sain exercice des activités de lobbyisme

La Loi assure le sain exercice des activités de lobbyisme au moyen de règles de conduite que les lobbyistes doivent respecter. Celles-ci sont prévues principalement au Code de déontologie des lobbyistes qui a force de règlement. Certaines règles de conduite des lobbyistes sont aussi inscrites dans la Loi.